BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Techniques parasitologiques

>>Coloration au bleu de méthylène en parasitologie

14 août 2015
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 4

Nous poser une question


GIF

Préparation du bleu de méthylène :

- Bleu de méthylène 0.1 g,
- Sérum physiologique QSP 100 ml.

Mélanger les cristaux et le liquide jusqu’à dissolution complète des cristaux.
Filtrer une petite partie du liquide réagité avant chaque utilisation.

L’idéal est de pouvoir laisser le bleu de méthylène s’oxyder pendant quelque semaines avant utilisation pour pouvoir obtenir une certaine coloration "métachromatique". Pour cela, boucher le flacon avec du coton cardé et non avec le bouchon standard hermétique.

Utilisation :

Selles : recherche de formes végétatives d’amibes.

- Déposer une goutte de bleu de méthylène sur la lame identifiée ;
- Prendre un petit morceau de selle à l’aide de la spatule ;
- Mélanger l’échantillon à la goutte de bleu de méthylène ;
- Recouvrir d’une lamelle en évitant la formation de bulles d’air ;
- Observer rapidement la préparation au microscope, à l’objectif x40

Prélèvement vaginal : recherche de formes végétatives de Trichomonas vaginalis.

Attention ! La recherche de trichomonas doit être réalisée moins de 20 mn après le prélèvement : autant il est facile de repérer les Trichomonas lorsqu’ils sont mobiles (flagels et membrane ondulante) autant c’est difficile lorsqu’ils sont immobiles. Or ils perdent leur mobilité en une vingtaine de minutes après prélèvement.

Même procédure que pour les selles en déchargeant tout d’abord l’écouvillon dans 0.5 à 1 ml de sérum physiologique stérile et en l’essorant contre les parois du tube.
On prélève ensuite une goutte du liquide que l’on mélange au bleu.

Prélèvements divers  :

coloration des cellules, des bactéries et des éléments mycéliens.
Pour les prélèvements sur écouvillon, même procédure que pour les prélèvements vaginaux.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna