BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Techniques hématologiques

>>Calcul des constantes érythrocytaires

28 février 2016
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 4

Nous poser une question


GIF

Principe.

Lorsque l’on dispose :
- d’une numération des érythrocytes ou hématies ou globules rouges,
- d’un dosage de l’hémoglobine,
- d’une mesure de l’hématocrite,
on peut calculer les constantes érythrocytaires.

Elles sont d’une grande aide pour le diagnostiquer les pathologies de la lignée érythrocytaire, entre autre des anémies.

Mode opératoire.

Constantes érythrocytaires en fonction des unités le plus souvent exprimées
- Hte = Hématocrite en %
- Hb = Hémoglobine en g/100ml
- num GR = Globules rouges ou Hématies en Téra/Litre

- Volume Globulaire moyen (VGM).
C’est le volume moyen occupé par une hématie exprimé en femtolitre (fl) ou microns cube.

  • Calcul : VGM = Hte / num GR x 10.

- Normale : de 85 à 95 μ3 ou fl.
- Microcytose < à 85 μ3.
- Macrocytose > à 95μ3.

- Teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH) (ou teneur globulaire moyenne en hémoglobine (TGMH)).
C’est la quantité moyenne d’hémoglobine par hématie exprimée en picogrammes (pg) :

  • Calcul : TCMH = Hb / num GR x 10.

- Normale chez l’adulte : 27 à 38 picogrammes. Elle varie avec l’âge : elle est plus élevée chez le nouveau-né, elle diminue par la suite.

- Concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine (CCMH)
C’est le pourcentage de saturation des hématies en hémoglobine exprimé en % :

  • Calcul : CCMH = Hb / Hte x 100.

- Normochromie : 32 à 35 %.
- Hypochromie < 32 %.
- Les hématies étant normalement saturées en hémoglobine, la CCMHB ne peut être, patologiquement, supérieure à la normale.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna