BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Autre

>>Hb, ammoniac, note brève, Later

27 octobre 2009
Auteur(s) : 

Nous poser une question


Je t’ apporterai à la prochaine réunion une copie des techniques utilisant l’ ammoniaque. A la différence de concentration près, elles sont identiques à celle du site. Pour l’ étalonnage, elles préconisent le dosage du fer du sang par une méthode chimique après minéralisation. Un vrai travail de chimiste ! impensable de nos jours.

Avec un spectro ,même de qualité moyenne, la fonction absorbance = f (Hb) est linéaire.En conséquence, deux points suffisent pour l’ étalonnage, la valeur zéro obtenue sur le réactif (l’ eau ammoniacale) et une valeur (x) d’ un étalon.

Toujours avec un spectro, même de qualité moyenne, la réponse doit toujours être la même pour une concentrion d’ hémoglobine donnée. En d’ autres termes, un seul étalonnage suffit au début de l’ utilisation. Reste à controler cependant que ce spectro continue de bien fonctionner. On pourrait envisager de vérifier la constance de sa réponse à l’ aide d’ une solution d’ ions Cobalt ( sulfate de cobalt et d’ ammonium 0,05 M dans l’ acide sulfurique à 1% ou de nitrate de cobalt 0,05 M dans l’ acide nitrique à 1%). Cette solution est stable. Il serait peut être possible de la mettre dans un cuve scellée.

Reste alors le problème de l’ étalonnage initial. Le plus simple me parait être d’ utiliser un étalon sanguin commercial .
A lundi

Roger


Bonjour Monsieur Charpentier,

Je pense que c’est avec moi que vous aviez parlé de votre recherche d’un étalon stable pour le dosage de l’Hb et que je vous avais alors proposé d’utiliser les composés habituellement employés pour le contrôle des appareils de photométrie. Ces derniers permettent de contrôler les appareils de photométrie et légitime l’utilisation de coefficient multiplicateur de l’absorbance pour connaitre la concentration en hémoglobine.Ils ne permettent pas de contrôler l’ensemble de la manipulation, dilution du sang dans le Drabkin en particulier.

Parmi les composés candidats, il faut citer en premier les sels de cobalt bien connus pour le contrôle des appareils de photométrie en utilisant soit le sulfate de cobalt et d’ammonium (NH4)2Co(SO4)2 6H2O dans l’acide sulfurique à 1%, soit le nitrate de cobalt Co(NO3)2 6H2O dans l’acide nitrique à 1%. A 510 nm, une solution 0,1 M présente un pic large dont l’absorbance au maximum du pic est de 0,492.
Avec un spectrophotométre, le contrôle de l’appareil sera fait à 510 nm et la mesure de l’hémoglobine à 540 nm. Dans ce cas, si l’absorbance est juste à 510, elle le sera sans doute à 540. Pour les appareils à filtres. Il faudrait donner l’absorbance de la solution d’ions cobalt à quelques longueurs d’onde autour de 540 nm.

Autre candidat pour lequel je n’ai aucune expérience : le nitrate de chrome Cr(NO3)3 9H2O dans l’acide nitrique à 1%. Cette solution présente un pic large à 580 nm.
Je n’ai pas trouvé la valeur exacte de l’absorbance d’une solution à cette longueur d’onde en fonction de sa concentration, vraisemblablement du même ordre de grandeur que le cobalt. Les difficultés sont les mêmes qu’avec le cobalt.

Une possibilité : un mélange de nitrate de cobalt et de nitrate de chrome dans l’acide nitrique à 1%. Ce mélange devrait conduire,en vertu de l’additivité des absorbances, à une solution présentant un maximum d’absorption à 540 nm en choisissant correctement les concentrations respectives des deux composés. C’est un travail de paillasse et je n’ai pas les moyens pour le mettre en œuvre. Dommage.
En pièce jointe (voir ci-dessous), un document qui m’a fait penser à la possibilité d’un mélange Co-Cr.

Bien cordialement.


Document(s) lié(s) à ce document

Spectres_C...et_Cr_
[50.5 ko]

 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna