BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Préambules à l’installation

>>Élaboration d’un projet de mission

5 juillet 2007
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 3

Nous poser une question


GIF

Relecture / Mise sous Spip : 18/07/07. Y. Gille.

Le projet de mission découle de £[article22] et donc de la qualité de cette dernière. La qualité de la mission découle de la qualité et du soin apporté aux détails du projet de mission.

Plan du projet :
- *Objectifs de la mission
- *Activités à mener : calendrier précis
- *Moyens nécessaires
- *Construction d’un budget et de ses modalités de financement
- *Évaluation terminale

Objectifs de la mission :

L’objectif est l’installation d’un laboratoire d’analyse médicale avec formation / recyclage d’un technicien et recyclage du ou des prescripteur(s) d’examens biologiques en vue de l’optimisation des soins.
Il faut se fixer un but à atteindre en vue de l’évaluation ultérieure de ce but.

Activités à mener : calendrier précis

Les activités sont légèrement différentes, chaque lieu ayant ses spécificités, on trouvera cependant :
- *Dédouanement / transport du matériel : voir £formalités
- *Prises de contacts et installation
- *Formation du personnel
- *Élaboration d’une tarification réaliste des examens biologiques, de concert avec le comité de gestion villageois.
- *Préparation des activités de prévention
- *Communication générale, sensibilisations, relais par les enseignants locaux
- *Ouverture du laboratoire en présence des autorités de tout type
- *Supervision des 2 premières semaines d’ouverture
- *Prévision des supervisions et de leur rythme, effectuées par la suite par les agents du district de santé. Discussion sur leur financement éventuel (transport, logistique) et sur les moyens de tenir au courant l’organisme initiateur du projet.
- *Prévision d’une évaluation au bout d’une année, éventuellement d’une évolution ultérieure.

Moyens nécessaires :
- *Humains : qui ?
- *Matériels : quoi ?
- *Logistiques : comment ?
- *Relationnels : avec qui ?
- *Temporels : pendant ?

Construction d’un budget et de ses modalités de financement :

Le budget doit tenir compte de tous les éléments des trois premières parties. Dans la mesure du possible, ne pas adapter les moyens au budget, mais le budget au moyens, quitte à attendre un complément de financement afin de mettre réellement tous les atouts dans sa manche...

Le budget se décompose en plusieurs lignes :
- *Personnel expatrié : voyage, entretien, per diem éventuels
- *Personnel local concerné : frais de formation, per diem éventuels
- *Logistique générale : transport local, carburant, taxis, communication
- *Aide biologique : matériel, colorants, réactifs, consommables, leur dédouanement
- *Aide non biologique : matériel médical d’appoint, outils de gestion, accessoire d’hygiène, de stérilisation, leur dédouanement.
- *Sensibilisation de la population : réunions avec les corps enseignants, coutumiers, religieux, policiers. Battage de l’aire de santé pour annoncer l’ouverture, relation avec les médias locaux...
- *Budgéter l’évaluation ultérieure : l’évaluation étant partie indissociable de la mission.
- *Divers et imprévus : généralement entre 4 et 10 % de la totalité du budget, variable suivant les pays et la qualité de la mission d’évaluation primaire (faisabilité).
- *Évaluation terminale : des objectifs de la mission découle l’évaluation terminale. Cette évaluation permet de corriger d’éventuelles erreurs de stratégie autant pour la mission évaluée que pour une mission future. Elle est donc essentielle. De plus, aucun bailleur ne s’intéressera à une mission ne proposant pas d’évaluation de ses actions.

Relecture / Mise sous Spip : 18/07/07. Y. Gille.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna