BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Préambules à l’installation

>>Financement d’une mission

5 juillet 2007
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 3

Nous poser une question


GIF

Nous ne parlerons ici que des financements de missions de développement, mais pas des missions d’urgence (les financeurs et les financements sont différents). Il existe deux types de financements :

1. Financements privés :
Il s’agit le plus souvent d’une association non gouvernementale qui s’autofinance grâce à des dons, des sponsors ou des mécènes.
Depuis quelques années, les bailleurs publics ne participent qu’à 85 % maximum du montant total des budgets, les 15 % restants devant être pris en charge par l’association elle-même. Il y a donc toujours un financement privé, même lors de grosses missions d’ONG énormes telles Médecins Du Monde, Pharmaciens Sans Frontières, Médecins Sans Frontières (MSF s’autofinance actuellement à plus de 85% !)... ce qui pose, il est vrai, un réel problème logistique (beaucoup d’ONG gèrent des missions dont le budget fleurte avec les 2 millions de FF, et ne peuvent pas financer les 15% soit 300 000 FF nécessaires à leur participation).

2. Financements publiques et internationaux :
Il existe différents bailleurs de fonds, les principaux sont :
Les organisations internationales : OMS, UNICEF, PAM (programme alimentaire mondial).
La CEE (Direction Générale VIII ou DG VIII : direction des affaires du développement) ou par l’intermédiaire d’ECHO depuis 1992 (Europeen Community Humanitary Office). ECHO est cependant une aide d’urgence.
Les coopérations nationales européennes (française, allemande, italienne, espagnole, hollandaise pour ne citer que les plus grandes)
Les coopérations nord-américaines (Etats-Unis et Canada) ou asiatiques (Japon).

Lien vers les sites Ouèbe des coopérations nationales

A titre d’exemple, on peut se référer au tableau suivant : (valable pour les projets de développement uniquement).

BailleurCEE DG VIIICoopération Française
Décision Bruxelles Paris
Avis consultatif Délégation du pays Coopération Française
Durée du financement 2-5 ans 1-3 ans
Montant maximum 540 000 euros 200 000 FF / an
Montant minimum 12 300 euros /
Contribution maximum 50 % du projet 50 % du projet
Pré-requis 15 % de fonds propres de l’ONG 15 % de fonds propres de l’ONG
Délai d’obtention 6-12 mois 9-12 mois
Monnaie utilisée (budget) euro Franc Français jusqu’en 1999 puis euro

Les deux bailleurs ne dépassent pas 50 % du budget, ils ne procèdent donc qu’au cofinancement des missions, long et difficile à obtenir à cause des navettes répétées entre Bruxelles et Paris.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna