BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Techniques bactériologiques

>>Coloration de Ziehl-Armand (à froid)

14 février 2011
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 5

Nous poser une question


GIF

La coloration de Ziehl-Armand a les mêmes buts et doit donner les mêmes résultats que la coloration de Ziehl à chaud tout en étant plus facile et plus rapide à pratiquer.

Dans notre expérience :
- pour M. tuberculosis, les résultats sont identiques au Ziehl à chaud,
- pour M. leprae nous n’avons pu faire que quelques essais. Les résultats furent identiques au Ziehl à chaud,
- pour d’autres mycobactéries : nous ne l’avons pas testé.

But :

Identique au Ziehl à chaud : coloration pour la mise en évidence des "[*Bacilles Acido-Alcoolo Résistants*]" (BAAR) ou mycobactéries.

Matériel :

lames neuves si possible, coton, pince en métal, porte lames, masque et lunettes.

Réactifs et colorants :

Réactifs RAL (R)
- fuchsine phéniquée RAL,
- colorant d’Armand RAL associant les décolorants (acide + alcool) et le contre colorant (bleu de méthylène).

Préalable :

Afin d’éviter toute contamination, il est impératif d’observer toutes les règles d’hygiène et de sécurité en vigueur.

Procédez à un prélèvement de crachat puis étalez le sur lame. Attention à bien suivre ce protocole d’étalement en utilisant l’écrasement entre 2 lames (pression progressive et douce pour qu’il n’y ait pas de projections) pour réaliser 2 étalements.

Mode opératoire :

- *posez la lame sur son support, recouvrez l’étalement de fuchsine phéniquée,
- *laisser agir 5 minutes,
- *rincez sous un fin filet d’eau durant 30 seconde,
- *recouvrez de colorant d’Armand,
- *laisser agir 1 minutes,
- *lavez soigneusement sous un fin filet d’eau,
- *essuyez la face inférieure et laissez sécher l’étalement à l’air ou sur une platine chauffante.

Résultat :

Observez à l’objectif X100.
Les BAAR apparaissent en rouge sur un fond bleu. Ils peuvent avoir différentes morphologies : de bâtonnets assez larges et trapus à de très fins fils rouges à la limite de la visibilité.
- Les bacilles de Koch (Mycobacterium tuberculosis) sont souvent d’aspect granuleux et parfois regroupés en faisceaux ou en cordes, souvent flexueux pour les formes longues.
- Les bacilles de Hansen (M. lepreae) sont souvent groupés en globis (paquets en forme de ballon de rugby, de boule, de nombreux bacilles rouges).
Soit vous voyez au moins 2 mycobactéries. Vous répondrez : "présence de mycobactéries" (ou de "bacilles acido-alcoolo-résistants). On peut préciser une réponse semi-quantitative : si il n’y a que de rares bacilles sur toute la lame : "rares bacilles". Si il y en a dans plus de la moitié des champs : "assez nombreux bacilles". Si il y en a plusieurs par champs : "nombreux bacilles". Si ils sont très nombreux (plus de 10 ou 20) dans chaque champs : "très nombreux bacilles".
Soit on n’en voit pas : il faut examiner toute la surface de la lame (environ 30 mn : Tison et Carbonel) avant de pouvoir répondre "absence de Mycobactéries à l’examen microscopique".

Contrôle de qualité :

Il existe un moyen très simple de vérifier la qualité de votre coloration : étalez une petite goutte de BCG (même périmé !) sur une lame, fixez, colorez au Ziehl et examinez cet étalement coloré. Vous devez voir de petits bacilles rouge vif et de nombreux bacilles à peine colorés qui sont probablement des cadavres de BCG.
Vous pouvez aussi mélanger très énergiquement à votre propre crachat très peu de BCG (une très petite goutte dans un gros crachat), puis l’étaler comme les crachats à tester et colorer en même temps que vos lames. La lame contenant le BCG est remplie de petits bacilles rouges, acido-alcoolo-résistants.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna