BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Locaux, matériel nécessaire, types d’analyses

>>Cas particulier de la chaîne du froid

5 juillet 2007
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 3

Nous poser une question


GIF

Relecture / Mise sous Spip : 18/07/07. Y. Gille.

JPEG - 18 ko
Thermomètre montrant les deux zones de sécurité (safe) : 0-8°C (réfrigérateur) et -15- -25°C (congélateur)

Différents points de la chaîne du froid :

Stockage définitif du matériel : utiliser un réfrigérateur

La logistique du PEV (Programme Élargi de Vaccination) est compétente dans de nombreux pays. On dispose maintenant d’un réfrigérateur à gaz dans presque tous les dispensaires. Il sert à conserver les vaccins, les sérums et éventuellement des poches de sang. Les réfrigérateurs consomment environ 2 bouteilles de gaz par mois (prix d’environ 4000 FCFA pièce au Burkina Faso, en possédant une bouteille vide)

Ce réfrigérateur, rarement plein, peut très bien servir à conserver les réactifs nécessaires au laboratoire. De plus, ces réfrigérateurs sont souvent accompagnés soit d’un compartiment à congélation, soit carrément d’un petit congélateur. Il sera très utile pour congeler des contrôles de qualité, des sérums à transporter dans un autre laboratoire (sérologies entre autre) ainsi que pour mettre des pains de glace à congeler.

Activation d’un indicateur de température de marque 3M

JPEG - 24.5 ko
Indicateur de froid

Stockage pendant le transport : utiliser glacière et pains de glace

Différents cas peuvent se présenter :

  • Transport d’Europe jusqu’au lieu de l’action :
    Les réactifs sont conditionnés dans des cartons isothermes comportant une double paroi et des pains de glace. Généralement ces cartons assurent une température < 8°C pendant 24 à 48 heures à température ambiante, suivant les cas. Ne pas hésiter à placer des papiers indicateurs de température à l’intérieur des cartons. En cas de non-respect des conditions de température, le ou les transporteurs sont responsables et remplaceront la marchandise.
  • Transport local des réactifs :
    Utiliser soit les cartons spéciaux de transport, soit une glacière avec pains de glace. En cas de transport long avec halte pendant une nuit, essayer de mettre les réactifs au réfrigérateur et les pains de glace au congélateur pendant la nuit, puis replacez les dans les glacières le lendemain.
  • Transport d’une partie du laboratoire sur le terrain pour une enquête :
    On se retrouve exactement dans le cadre de figure d’une campagne de vaccination du PEV. Ne pas hésiter à leur demander des conseils ou même une aide logistique. On utilise soit des glacières avec pains de glace soit des cartons spéciaux avec pains de glace. Dans tous les cas, les réactifs sensibles devront être replacés au frais chaque nuit. En cas d’enquête prolongée, mettre en place un circuit de réapprovisionnement journalier en pains de glace congelés.

 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna