BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Le matériel

>>Cellule de Thoma

16 juin 2011
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 5

Nous poser une question


GIF

Mise sous Spip : 16/06/11. Y. Gille.

I. Préalable

Il existe différents types de cellules de comptage. Ces cellules diffèrent par leur quadrillage, mais toutes permettent de dénombrer, dans un volume précis et connu, tous les éléments visibles à l’objectif 40.

Dans Bioltrop nous décrivons les cellules de Thoma, de Malassez et de Nageotte.

Ici, on ne parlera que de celle de THOMA.

Comment choisir entre la cellule de Malassez, la cellule de Thoma et la cellule de Nageotte ?
- En général pour LCR et urine (faible densité cellulaire) : cellule de Nageotte.
- En général pour liquides à forte densité cellulaire (sang) : cellules (ou hématimètres) de Mallassez ou de Thoma.
- En fait ce choix n’a pas une importance réelle : il dépend surtout de l’habitude de l’opérateur.

Il existe maintenant des cellules de comptage à usage unique, en plastic. Elles seront traitées dans : Cellules de comptage à usage unique.

Pour obtenir une numération proche de la réalité, il est important de :
- ne pas rayer le quadrillage lors du nettoyage de la cellule,
- bien monter la lamelle sur la cellule,
- déposer la goutte de l’échantillon à numérer correctement, comme décrit ci-dessous,
- bien laisser sédimenter les particules à numérer avant le comptage.

II. Principe

On dépose, entre cellule et lamelle, une goutte de l’échantillon, dilué ou non, puis on compte dans le quadrillage (volume précis) les éléments voulus.
On ramène le résultat obtenu en éléments par litre de liquide.

III. Description

Cellule de Thoma {JPEG}
Cellule de Thoma

Le quadrillage total
- volume : 0,1 µl
- côté : 1 mm
- hauteur (ou profondeur) : 0,1 mm

16 grands carrés contenant chacun 16 petits carrés
+ 4 groupes de 3 lignes horizontales + 4 groupes de 3 lignes verticales.

- Côté de chaque petit carré : 0,05 mm
- Volume délimité par 1 petit carré : 0,00025 µl
- Volume délimité par 16 petits carrés : 0,004 µl

IV. Manipulations préalables

A. Si le liquide à analyser est hémorragique

Avant de compter les cellules autres qu’hématies il est préférable de lyser les hématies en diluant au 1/2 le liquide hémorragique à l’aide d’une solution à 0,5% d’acide acétique dans l’eau.

Ne pas oublier de multiplier par 2 (facteur de dilution dû à la solution d’acide acétique) le résultat du comptage.

B. Si on prévoit un nombre élevé de cellules

Diluer le liquide à analyser : à 1/2 ou 1/5 ou 1/10 ou plus, dans du sérum physiologique.

Ne pas oublier de multiplier le résultat du comptage par la dilution.

C. Avant de charger la cellule :

PNG

- placer une lamelle sur la cellule : pour la cellule de Thoma : lamelle plane,
- poser la cellule sur une surface bien horizontale,
- "coller" la lamelle sur la cellule, en humectant les deux bords de celui-ci avec un petit chiffon humide propre et essoré,
- faire glisser la lamelle sur la largeur de la cellule et vérifier la bonne adhésion " cellule - lamelle".

D. Introduire le liquide à analyser dans la cellule :
- homogénéiser le liquide à analyser (ou sa dilution),
- entre cellule et lamelle, laisser rentrer, par capillarité, une goutte de l’échantillon à numérer, grâce à une pipette Pasteur. La goutte ne doit pas déborder dans les rigoles de la cellule et la goutte doit recouvrir complètement et d’un seul coup toute la surface quadrillée de la cellule.

Attendre au moins 5 - 10 minutes, la cellule bien à l’horizontal, en chambre humide (par exemple une boite de Pétri avec un papier plié et humide au fond), avant d’entreprendre le comptage (les éléments cellulaires doivent sédimenter).

V. Compter les éléments cellulaires

- Avant de faire le comptage :

  • faire une observation à l’objectif x10 non seulement pour repérer le quadrillage mais aussi pour vérifier que les cellules à compter sont réparties de façon homogène ; si l’homogénéité est jugée insuffisante il faut tout recommencer, c’est-à-dire charger un nouvel hématimètre à partir de la suspension réhomogénéisée ;
  • passer à l’objectif x40 pour effectuer le comptage

- Pour les éléments chevauchent les lignes, comptez tous ceux qui chevauchent les lignes à gauches et en haut. Ne comptez aucun élément qui chevauche les lignes à droite et en bas.

Cellule de Thoma : la totalité du quadrillage (0,1 µl)

VI. Calculer le nombre d’éléments cellulaires par microlitre

n = le nombre d’éléments comptés,
N = le nombre d’éléments par microlitre (µl),
V = le volume de comptage.
Thoma : V = 0,1 µl (totalité du quadrillage)

N = n / V

Cellule de Thoma : N = n / 0,1

Si le comptage est effectué sur du liquide dilué : ne pas oublier de multiplier le nombre d’éléments comptés par le taux de dilution.

VII Nettoyage après usage : cellule et lamelle plane :

- immersion pendant 10 à 15 minutes dans un bain d’eau de javel dilué,
- rinçage à l’eau du robinet puis à l’eau distillée,
- essuyage : linge fin ou papier absorbant non pelucheux (genre « Sopalin ») sans frotter,
- laisser sècher à l’air libre durant quelques minutes,
- ranger à l’abri des poussières.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna