BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Locaux, matériel nécessaire, types d’analyses

>>Aération-rafraichissement du local (évacuation air chaud).

19 avril 2016
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 5

Nous poser une question


GIF

La climatisation est très coûteuse tant en investissement qu’en fonctionnement. Elle demande, pour être efficace, une isolation thermique correcte ce qui n’est pas du tout dans les habitudes des pays défavorisés.
Elle n’est donc généralement pas même envisageable.

Une technique simple et largement utilisée dans de nombreux pays tropicaux consiste à permettre à l’air chaud de s’échapper. Elle améliore déjà bien les choses !
Comme l’air chaud monte, il s’accumule sous le plafond. Il faut donc lui permettre de s’échapper. C’est ce que nous décrivons dans le schéma ci-dessous.

PNG - 49 ko
Cheminée d’aération

Le tube métallique est un tube de cheminé classique, d’au moins 15 cm de diamètre.

Il est couvert par un chapeau, de préférence en forme de chapeau chinois, pour empécher la pluie de tomber dans le tube. Ce chapeau est maintenu par 3 baguettes soudées au chapeau et, soit soudées au tube, soit entrées en force dans le tube (ça permet de l’enlever pour nettoyage).

L’étanchéité pour éviter l’infiltration de pluie entre toit et tube est assurée idéalement par une collerette de zinc soudée au toit et au tube ou, si non, par un caoutchouc type chambre à air, fortement ligaturé autour du tube et collé sur le toit (vérifier périodiquement le collage) ou par un joint en silicone pour éviers.

Le tube est maintenu droit par son passage à travers le toit et celui à travers le faux plafond : ces passages doivent donc être juste du diamètre du tube.

Le tube est fixé au faux plafond ou au toit (pour ne pas s’enfoncer) par une équerre vissée, d’une part, au faux plafond, d’autre part au tube.

Pendant les périodes froides on bouchera le bas du tube.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna