BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Gestion du laboratoire

>>Établissement d’une tarification des actes biologiques

12 juillet 2007
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 3

Nous poser une question


GIF

Relecture / Mise sous Spip : 12/07/07. Y. Gille.

Lorsque l’on veut faire fonctionner un centre de santé selon un mode de recouvrement des coûts, il faut procéder à une tarification des actes médicaux, chirurgicaux et gynécologiques ainsi que des examens complémentaires en biologie et en imagerie.
Ceci, qui peut choquer certains, dans ces pays où les gens sont relativement pauvres, est en fait le seul moyen de garantir la vie à des centres de santé. Les patients paient raisonnablement la consultation, éventuellement des examens biologiques puis les MEG, sachant qu’ainsi il y aura toujours tout à disposition (et à demeure) et qu’ils ne seront plus en attente d’hypothétiques aides plus ou moins bien adaptées, bien que gratuites.

De plus, un système de mutuelles de santé avec paiement des cotisations annuelles à la fin des récoltes, lorsque les gens ont de l’argent, se met progressivement en place dans les pays appliquant l’Initiative de Bamako. En outre, chaque centre de soin, du simple dispensaire jusqu’au CMA, est libre de fixer ses prix. Les régions plus favorisée (culture de coton, de cacao, de café) pratiquent généralement des prix supérieurs à ceux de régions plus défavorisées.

Exemples de tarification des actes médicaux du centre de santé du village de Tapoko, région de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso), prix en FCFA (1 FF = 100 FCFA, 1 euro = 656 FCFA), salaire moyen de 20-30 000 FCFA par mois. On observe les mêmes prestations dans un centre médical, auxquelles on ajoute les prestations chirurgicales et d’imagerie. Le prix des prestations est généralement supérieur dans les villes.

DISPENSAIRE

Prix en F CFA, (1999 – 2000)

Consultation curative 50
Consultation avec pansement 100
Forfait pansement 75
Carnet de santé 150
Carnet de vaccination 50
Petite chirurgie (sans pansements) 600
Hospitalisation (par jour sans nourriture) 100
Circoncision 1000
Frais supplémentaires de garde 50
Inspection de viande gratuite

MATERNITÉ / PLANIFICATION FAMILIALE

Prix en F CFA (1999 – 2000)

- *Consultation prénatale (3 consultations avec carnet de vaccination et consultations gratuites de l’enfant jusqu’à 5 ans) 900
- *Accouchement au dispensaire et déclaration pour une personne ayant suivi la consultation prénatale 500
- *Accouchement au dispensaire et déclaration pour une personne n’ayant pas suivi la consultation prénatale 1400
- *Accouchement à domicilie et déclaration de l’enfant 2500
- *Planification familiale injectable (1 injection valable 8 semaines) et consultation / recherche de protéinurie 750
- *Planification familiale orale (1 plaquette valable 1 mois) et consultation / recherche de protéinurie 250

On peut remarquer, dans cet exemple de tarification, les nombreuses mesures incitatives prises par le comité de gestion villageois (consultations gratuites pour les enfants dont la mère a suivi la CPN, augmentation du forfait accouchement pour celles qui ne l’ont pas suivi …).

Les budgets des dispensaires sont généralement légèrement déficitaires : les frais engagés (pansements, bandelettes urinaires, petit matériel, produits externes …) étant supérieurs aux recettes des consultations et le personnel médical étant payé par l’État. Ce léger déficit est compensé par les recettes du dépôt de MEG, elles, largement bénéficiaires.

Proposition d’une tarification des actes biologiques, basée sur le prix P d’une consultation :

Les consultations sont souvent peu chères pour ne pas pénaliser le malade qui devra peut-être encore payer un éventuel complément biologique puis des médicaments.
Il faut cependant vérifier que le laboratoire rentre totalement dans ses frais, tant directs qu’indirects. Le bénéfice net du laboratoire doit être suffisant pour faire face à un imprévu ou à un rachat d’appareil mais doit rester suffisamment faible pour que le prix des analyses reste bas.
L’équilibre n’est pas atteint immédiatement, il faut au moins 6 mois de fonctionnement pour ajuster au mieux cette tarification.

Forfait prélèvement sur écouvillon ou sur tube à hématocrite 2P
Forfait prélèvement seringue 3P
Autres prélèvements 3P
KAOP (kyste, œufs, amibes, parasites) des selles 5P
Recherche de paludisme 5P
Recherche de parasite sanguicole 5P
Recherche de bilharziose urinaire 4P
Recherche de tuberculose 5P
Traitement cytologique complet d’une ponction lombaire 5P
Traitement cytologique complet des prélèvements sur écouvillon 5P
Numération GB et Formule sanguine 5P
Numération GR ou plaquettes 4P
Cytologie urinaire quantitative + étude du culot 5P
Hémoglobine et hématocrite 6P
Temps de saignement 2P
Vitesse de sédimentation 4P
Recherche d’hémoglobine anormale, G6PD 6P
Culture bactériologique ou mycologique 6P
Examen biochimique, suivant l’examen 4P-12P
Coagulation, suivant l’examen 4P-8P

Cette tarification doit être adaptée en fonction des besoins de la population, de ses revenus et des pathologies rencontrées, afin de diminuer ou même d’offrir une analyse de dépistage d’une pathologie combattue par un programme national ou international.

Il ne faut pas hésiter à pratiquer des mesures incitatives, tant pour favoriser la fréquentation du laboratoire que pour appuyer des mesures de Santé Publique.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna