BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Savoir faire

>>Envoi de prélèvements

8 août 2013
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 3

Nous poser une question


GIF

Il peut être nécessaire d’envoyer certains prélèvements dans des laboratoires de biologie de plus grande importance ou spécialisés dans un domaine, pour y réaliser des analyses non effectuées sur place.

Généralités

Dans tous les cas, les liquides et tissus biologiques doivent être expédiés de telle sorte que leur transport :
- ne représente aucun risque pour toutes les personnes amenées à manipuler le colis,
- que ces spécimens parviennent dans les meilleures conditions pour l’analyse à venir.

Les flacons, tubes et boites utilisés doivent être solides et pouvoir bien fermer. Les bouchons des tubes seront fixés aux tubes grâce à de l’adhésif.
Tous les échantillons doivent être placés dans une boite hermétique, contenant une matière absorbante (coton, mousse…) en quantité telle qu’elle puisse absorber tout le liquide et assure une immobilisation du prélèvement.

Les examens à visée sérologiques seront spécialement bien calfeutrés.

Dans tous les cas, une feuille de demande doit accompagner chaque prélèvement, elle comportera obligatoirement et au moins :
- nom, prénom, âge, sexe et adresse du malade,
- date et heure du prélèvement,
- identité et adresse du préleveur,
- examen(s) demandé(s).

Dans le cas de prélèvements sanguins il doit être prélevé de manière stérile. Les systèmes Vaccutainers sont spécialement conseillés dans ce cas. Cependant, leur coût et leur distribution rendent leur utilisation aléatoire. On procédera donc à la stérilisation de tubes secs et de tubes contenant de l’EDTA.

Le recueil du sang, son transvasement dans le tube, sa centrifugation puis la décantation éventuelle seront effectués de manière stérile.

Certaines analyses (bilans hormonaux entre autre) nécessitent une centrifugation rapide suivie d’une décantation du sérum puis d’une congélation immédiate. On appliquera ensuite toutes les recommandations de la chaîne du froid afin que le sérum arrive congelé au laboratoire destinataire. Il est nécessaire de se renseigner sur les exigences de ce laboratoire destinataire.

Les produits biologiques envoyés

- Sang total : utilisé dans le cas de groupages sanguins, de recherche d’hémoglobines anormales par techniques d’électrophorèse. On utilisera un ou deux tubes de sang recueillis sur EDTA que l’on enverra sans autre traitement.
- Sérum : utilisé pour sérologies (virales, bactériennes ou parasitaires), bilans hormonaux (thyroïdiens, surrénaliens, pendant la grossesse…), recherches d’anticorps irréguliers ou de protéines spécifiques. On utilisera un ou plusieurs tubes secs que l’on laissera coaguler. On décolera délicatement le caillot à la pipette Pasteur puis que lon centrifugera et récupérera le sérum surnageant pour envoi.
- Urines : utilisé dans le cas d’analyses bactériologiques, de bilans biochimiques et hormonaux divers. Le laboratoire destinataire vous donnera ses recommandations quand au mode de recueil (miction à mi-jet, diurèse des 24 heures), au volume nécessaire, à l’utilisation éventuelle de conservateurs, de flacons opaques... en fonction de l’analyse à pratiquer.
- Tissus : généralement conservés dans du liquide de Bouin, parfois du formol tamponné (voir avec le destinataire). On évitera de plier la pièce dans le flacon.
- LCR : utilisé pour des examens virologiques. Prendre contact avec le destinataire.
- Selles : utilisé pour des examens biochimiques spécialisés (graisse dans les selles) ou pour des examens virologiques. On pèse généralement une quantité fixe de selles (par exemple 100 g) que l’on envoie dans une jarre à fermeture hermétique.

Retour du résultat

Cet aspect reste le problème majeur de l’envoi de prélèvements. De nombreuses personnes sont toujours en attente d’un résultat d’une analyse effectuée sur un prélèvement envoyé !
L’idéal est de disposer d’un fax, ou encore d’un téléphone (attention aux erreurs téléphoniques, toujours faire répéter deux fois). A défaut, il faudra prendre contact avec des transporteurs locaux pour raporter les résultats, ou envoyer quelqu’un les chercher.

Ne pas envoyer de prélèvements lorsque l’on ne connaît pas le système et le délai de rendu du résultat.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna