BIOLTROP

Vous êtes ici : Accueil » Savoir faire

>>Fixation d’un étalement

8 août 2013
Auteur(s) : 

Niveau de mise à jour : 4

Nous poser une question


GIF

Rappel : une goutte épaisse n’est jamais fixée.

Principe

La phase de fixation d’une lame a toujours lieu après une phase de séchage soigneux en agitant la lame puis en la laissant reposer un peu.
Il existe différentes manières de fixer une lame :

Fixation physique

Fixation par la chaleur :
- soit en faisant passer plusieurs fois la lame au dessus du bec Bunsen. Après chaque passage, se passer la lame sur la paume de la main libre pour juger si elle n’a pas dépassé 60-70° C. Cette méthode peut être trop brutale.
- soit en posant la lame sur une platine de séchage. Habituellement une platine est constituée par une plaque de fonte d’aluminium chauffée par une résistance elle même réglée par un thermostat. Une telle platine est utile si on sèche plusieurs dizaines de lames dans une matinée mais elle est chère, assez lourde à acheminer et consomme beaucoup top de courant électrique. Elle sera avantageusement remplacée plaque lisse en métal (simple tôle d’environ 30 cm x 10 cm), peinte en noir et posée horizotalement, au soleil, sur deux fragments de briques. Le soleil suffit souvent à lui donner une température de 50 à 70° C. Si le soleil n’est pas disponible, on passera quelques secondes sous la plaque (c’est pour ça qu’elle est placée sur deux briques !) la flamme du bec à gaz ou à alcool.

La température adéquate est de 60-70 °C (en pratique tolérable à la main une seconde mais pas plus !).

Fixation chimique

Éthanol ou méthanol à 95° : déposer quelques gouttes pour recouvrir la préparation puis incliner la lame pour éliminer l’excès de liquide. Laisser sécher complètement.

Combinaison des deux méthodes

Après avoir versé l’alcool sur la lame puis incliné la lame pour évacuer l’excès de liquide, enflammer la mince couche restante. Éteindre si la flamme dure plus de 2 à 3 secondes.
Après toute fixation, il est préférable de réhydrater légèrement le frottis en déposant 2 à 3 gouttes d’eau que l’on rejette ensuite. Bien sécher.


 En Haut |  Bioltrop © BIOLTROP | http://www.bioltrop.fr |  © Site créé par  Auteur site Claude Colonna